Voyage

CUBA – VOYAGE DE FILLES À CAYO SANTA MARIA

Publié par: Annie-Audrey Fortin 28 novembre 2018 0 commentaire(s)

Cuba, ce pays qui séduit les québécois depuis des générations de par sa forte identité, son mélange de cultures, de soleil et de légendes politique, est devenu encore plus tendance ces dernières années. D’ailleurs, comme de nombreux occidentaux, Frédérique, notre adjointe à la direction et sa conjointe Naomi, ont elles aussi succombé à l’appel des fabuleux mojitos, des eaux cristallines, de la musique entrainante et des panoramas à couper le souffle. Elles m’ont donc raconté leur fantastique voyage à Cayo Santa Maria et aujourd’hui je me ferai la narratrice de leur récit. Dans cet article, je vais vous raconter leur expérience, mais aussi vous partager leurs bonnes adresses et meilleurs conseils. De cette façon, vous vous assurez de passer un moment inoubliable dans la petite île située au large de la côte nord de Cuba.

 

 

INTRODUCTION

Tout d’abord, plusieurs d’entre vous ont tendance à croire qu’à Cuba la qualité de la nourriture laisse à désirer et que le service n’est pas à la hauteur des attentes élevées des voyageurs. Mais vous verrez que cet article témoigne tout autrement, et que leur expérience fût mémorable et oh! Combien satisfaisante. Au départ, l’idée de partir à Cuba leur est venue lors d’un souper quelque peu arrosé entre copines. Les amies d’enfance cherchaient une façon de célébrer leur 20 ans d’amitié, ainsi que la première année de fiançailles entre Frédérique (notre adjointe à la direction) et sa conjointe Naomi. Durant le souper, elles ont donc décidé qu’un voyage dans le sud s’imposait et c’est ainsi que la quintessence de la fête idéale a vue le jour.

 

 

L’HÉBERGEMENT

Pour s’assurer d’être en mesure de se reposer mais surtout de fêter à leur guise jusqu’aux petites heures du matin, leur choix d’hébergement s’est arrêté sur l’hôtel Valentin Perla Blanca à Cayo Santa Maria. Il faut d’abord savoir que l’hôtel est réservé au 18 ans et plus et que les chambres sont équipées du WiFi et d’un système d’air conditionné (un ¨must¨ à Cuba). De plus, vous pourrez réserver une chambre offrant une vue sur la mer et même un petit salon vous permettant de relaxer après votre longue journée sous le soleil des Caraïbes. L’hôtel offre deux larges piscines, des lits de style Bali et des bars submergés à même les piscines. Le clou de l’endroit est sans aucun doute, la plage immaculée offrant des kilomètres de sable blanc chevauché d’une mer de couleur émeraude.

 

 

L’OPTION PRIVILÈGE À L’HÔTEL VALENTIN PERLA BLANCA

Avant leur départ, les filles avaient déjà statué sur la pertinence d’ajouter l’option dite ¨privilèges¨ ou ¨plus¨ à leur tout inclus et elles s’entendent toutes pour dire que cette option est fondamentale! D’ailleurs, voici ce que cela comprend:

  • Enregistrement anticipé et départ tardif (selon disponibilité)
  • Enregistrement dans le salon Privilège (pour les arrivées entre 10 h et 22 h)
  • Serviette rafraichissante à l’arrivée
  • Cocktail de bienvenue à l’arrivée
  • Bracelet distinctif
  • Produits de luxe dans la chambre
  • Bouteille de rhum local dans la chambre à l’arrivée
  • Service de concierge
  • Petit-déjeuner à la carte au quotidien au restaurant Ranchon Tabaco
  • Repas de langouste avec musique et 1 bouteille de vin (1 fois/séjour)
  • Collations au salon Privilège (10 h à 17 h)
  • Salon privé (forfait seulement) pour les arrivées entre 10 h et 22 h Boissons de marques renommées à tous les bars disponibles pour les clients Privilège
  • Section exclusive pour le dîner à tous les restaurants
  • Section réservée à la plage avec service personnalisé
  • Massage de 30 minutes (1 fois/personne/séjour)
  • Rabais sur le massage de 15 %

 

 

POUR LES AVENTURIERS

Pour nos lecteurs fervents d’émotions fortes et d’activités de toutes sortes, sachez que l’hôtel propose plusieurs activités toutes plus intéressantes les unes que les autres. Cependant, le quatuor d’amies a préféré s’en tenir aux virées en catamaran et assoyez-vous bien, à l’activité la plus dangereuse…le pédalo! Ah! Ah! Ah! Alors, pour vous aider dans votre quête de l’activité idéale, Frédérique a dressé pour vous la liste des activités offertes:

  • Le Pedraplen : Lorsqu’on réserve pour un séjour à Cayo Santa Maria, l’arrivée se fait à l’aéroport Santa Clara Abel Santamaria. Ensuite, il faut rouler 90 minutes pour s’y rendre. Ce n’est pas le moment de dormir. Au contraire, il faut bien ouvrir les yeux pour admirer le Pedraplen, une impressionnante digue de 48 kilomètres qui serpente dans la mer. Ce chef-d’œuvre du génie civil contourne les mangroves (habitat des flamants roses et autres échassiers), compte 49 ponts et donne accès aux trois îles sœurs de Villa Clara (Cayo Santa Maria, Cayo Ensenachos et Cayo Las Brujas).

 

  • Le refuge faunique : situé dans la partie orientale de Cayo Santa Maria, le refuge faunique fait partie d’une zone qui a obtenu le statut de réserve de biosphère nommée Buenavista. On s’y rend pour observer les oiseaux, les animaux, les plantes, faire de la randonnée dans les sentiers balisés et se baigner à la petite plage Las Gaviotas. Située à la pointe de l’île, cette dernière n’appartient à aucun complexe hôtelier. Pour y accéder, il suffit de payer l’accès au refuge faunique.

 

  • La Plaza La Estrella : Bien que tous les complexes hôteliers possèdent leurs boutiques, la Plaza Estralla, facilement repérable grâce à sa réplique de la tour cubaine Manaca Iznaga, que l’on voit de loin, rappelle ces places animées au cœur des villes cubaines. C’est un ensemble de quelques magasins, boutiques et marchés d’artisanat, avec allées de quilles, spa, gym et quelques restaurants.

 

  • Le Delfinario : Ce grand delphinarium est situé à Cayo Ensenachos, l’une des trois îles sœurs des Cayos de Villa Clara. Il serait le plus grand de son genre dans toute l’Amérique latine. La taille de ses bassins est beaucoup plus grande que la moyenne. On y présente des spectacles de lions de mer et de dauphins et l’on peut même nager avec ces derniers.

 

  • Les récifs et fonds marins : Les eaux autour Cayo Santa Maria regorgent de trésors – aussi bien des récifs coralliens que des grottes, et des épaves – et permettent la rencontre unique d’animaux marins. L’archipel Jardines del Rey, dont Cayo Santa Maria fait partie, est d’ailleurs reconnu pour la diversité de ses sites de plongée. On y plonge de jour comme de nuit. Le centre de plongée de la Marina Gaviota propose aussi des cours de différents niveaux avec certification ACUC (mondialement reconnue).

 

  • Sur la piste du Che et de Fidel : Il serait vraiment dommage de ne pas s’offrir l’excursion vers la ville de Santa Clara, reconnue pour ses monuments rappelant la Révolution. Arrêt d’abord à Tren Blindado, où l’on peut admirer le train de munitions de l’armée de Batista que les combattants du Che ont fait dérailler à l’aide d’un bulldozer, ce qui a permis à Fidel d’atteindre La Havane. Un moment historique de la révolution cubaine. On se rend ensuite au mausolée du Che Guevara avec son immense statue du Che. C’est à la fois un musée avec photos, anecdotes et biens ayant appartenu au Che et racontant sa vie qu’un mausolée où se trouve sa dépouille, rapatriée 30 ans après sa mort en Bolivie, ainsi que celles de 17 de ses compagnons révolutionnaires.

 

  • Le train jusqu’à Remedios : L’une des excursions les plus agréables qui soient proposées est sans aucun doute la visite du Musée de la canne à sucre, près duquel on monte à bord d’un train à vapeur datant du 20e siècle pour entrer dans les terres et se rendre dans la petite ville coloniale de Remedios. Une belle façon d’avoir un aperçu de l’arrière-pays et de la vie quotidienne cubaine. À Remedios, on visite la deuxième plus ancienne église du pays avec son retable en or 22 carats. Impressionnant.

 

 

Malgré tout, vous serez certainement heureux d’apprendre qu’elles n’ont pas seulement fait des séances de bronzette. Quelques jours après leur arrivée à Cuba, les filles ont prit un autobus direction la ville de San Juan de los Remedios située dans la province de Villa Clara. C’est à cet endroit qu’elles ont découvert et visité la plus vieille église paroissiale de l’île, Iglesia San Juan Bautista de Remedios, un incontournable de cette belle ville coloniale. De plus, sachez que cette section de la ville arbore des petites rues où se sont installé plusieurs commerces locaux, dont la plupart destinés à la vente de cigares. En ce qui concerne les habitants, ils sont gentils, souriants et très accueillants, alors vous vous y sentirez en sécurité. En outre, à part la visite de l’église, voici les 8 autres endroits qui valent le détour à Remedios :

 

 

POUR LES FINES BOUCHES

Les filles ayant opté pour l’option ¨privilèges¨ avaient droit à 5 repas à la carte (italien, espagnol, méditerranéens, français et cubain) et elles semblent avoir adoré la nourriture offerte au ¨resort¨. Cependant, prenez note que la diversité est plus ou moins au rendez-vous. Le coup de cœur à Frédérique? Des moules sautées au beurre à l’ail et au jus de lime. Aussi, la fraicheur des fruits de mer et des poissons divers ont sans contredit contribué à rendre les soirées avec buffet un peu plus intéressantes. Cependant, si l’envie vous prend de cuisiner vous même, vous trouverez des petits marchés un peu partout dans la ville avec ses marchants amicaux au sens de l’humour aiguisé.

 

 
POUR SORTIR ET FAIRE LA FÊTE

Depuis le début 2011, les discothèques dans les hôtels de Cayo Santa Maria ont été transformées en ¨Fun Pubs¨ (bar, musique, billard, etc.) ouvert jusqu’à minuit. Les touristes désireux de danser et continuer la fête, doivent se rendre à l’une des discothèques situées dans les centres touristiques tels que :

 

 

Ces Plazas (alias Pueblos) sont des centres commerciaux et de divertissement où vous trouverez plusieurs services supplémentaires pour boire, manger, vous amuser et bien sûr magasiner. Notez que les enfants ont accès au ¨Fun Pubs¨ des hôtels, mais NON aux discothèques des pueblos qui sont réservées aux 18 ans et plus. Prenez note que le seul hôtel ne possédant pas de ¨Fun Pub¨ à Cayo santa Maria est le Melia Buenavista.

 

 

CONSEILS PRATIQUES
  • Quand s’y rendre : la meilleure période est de la fin mars à juin ou pendant la haute saison, de novembre à avril
  • La saison des ouragans s’étend de la fin août à octobre
  • Pour visiter les alentours, on se déplace en taxi ou en autobus à deux étages
  • La location de voiture ou de scooter est déconseillée dû au nombre élevé d’accidents
  • Il est recommandé d’être prudent si vous devez vous déplacer la nuit, restez en groupe et dans des endroits bien éclairés et touristiques, évitez les rues sombres
  • Pour payer vos achats : Il est impossible d’obtenir des devises cubaines en dehors de Cuba, donc vous devrez les acheter sur place. À votre arrivée, rendez-vous dans une banque ou un bureau de change (taux plus avantageux) ou sinon plusieurs hôtels offrent le service d’achat de devises
  • Carte de crédit : La carte VISA émise par les banques canadiennes est acceptée partout et la MasterCard à un bon nombre d’endroits
  • Cartes de débit : Seulement celles portant les logos VISA et MasterCard peuvent être utilisées à la banque. Aucun paiement automatique dans les commerces
  • Vaccins recommandés : Hépatites A et B
  • Cuba est une destination moins dispendieuse que le Mexique ou la République dominicaine
  • Pourboire aux femmes de chambre : Ces dernières doivent souvent partager leur pourboire avec les autres travailleurs donc elles apprécient tout particulièrement, les bas de nylon, les produits de maquillage ou tous autres produits d’hygiène, comme le dentifrice, le déodorant, etc. Des biens que les cubains doivent payer très cher ou auxquels ils n’ont pas accès
  • Pensez-y : pour vos voyages à l’international, il est préférable d’opter pour une bonne assurance voyage complète. Vous serez ainsi couvert pour toutes sortes d’imprévus avant, pendant et même parfois après votre voyage
Pour terminer, je tiens à remercier chaleureusement Frédérique, notre merveilleuse adjointe à la direction, pour le récit complet de son voyage et ses bons conseils. Pour contacter notre agence événementielle: info@agenceinova.com ou par téléphone: 514-497-9890

 

 

Article par: Annie-Audrey Fortin

 

 

 

 

 

Récit de voyage: Frédérique Simard-Drouin

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Nous voulons vous envoyer des courriels amusants, des invitations VIP et vous tenir informé des événements les plus cool en ville!

Vous seriez fou de vous en passer!

Si vous n’avez pas reçu le message, vérifiez vos filtres anti-SPAM

Utilisateur de Outlook et Gmail : Vérifiez bien votre répertoire de courriels indésirables et transférez notre courriel dans votre boîte de réception. Ensuite, suivez les instructions indiquées afin de vous inscrire à notre infolettre.